C I R C U L ' A C T I O N

On me demande souvent quelles sont les erreurs les plus fréquentes que j’observe lors des tests routiers. L’habitude de conduite la moins répandue chez les conducteurs expérimentés est la vérification de l’angle mort.

Qu’est-ce que l’angle mort?

Nos yeux perçoivent une image dans un espace situé devant nous appelé champ visuel. Il s’étend de chaque côté de notre tête et balaie un espace de 180 degrés autant à l’horizontal qu’à la vertical. Donc, on ne voit pas ce qui se passe derrière nous.

En conduite automobile, c’est embêtant parce qu’il y a de l’information essentielle dont nous avons besoin qui se trouve de chaque côté et derrière nous. Pour pallier à ce problème, le rétroviseur et les miroirs latéraux ont été inventés. Cependant, ils ne permettent pas de percevoir l’entièreté de l’espace qui se trouve derrière nous.

L’angle mort représente donc une grande partie de l’espace autour de notre véhicule.

Pour faire une vérification dans l’angle mort, un coup d’œil jeté par-dessus notre épaule est la façon la plus complète de s’assurer que cet espace est libre et sans danger. Cette manœuvre est absente chez un grand nombre de conducteurs expérimentés.

Il existe quelques moyens alternatifs pour vérifier l’angle mort sans regarder par-dessus l’épaule lorsque ce n’est pas possible, en raison d’arthrose au cou par exemple.

En avançant le tronc vers l’avant et en regardant dans les miroirs latéraux, on augmente l’espace perçu dans la zone de l’angle mort. Ce n’est pas parfait, mais c’est mieux que rien.

On peut aussi placer les miroirs de façon à obtenir une vision « 360 degrés ». Ce vidéo par le CAA vous montre comment ajuster les miroirs pour y parvenir.

Avec cette configuration de miroirs, un véhicule que vous voyez dans votre rétroviseur, apparaîtra  dans votre miroir latéral puis dans votre champ de vision périphérique alors qu’il vous dépasse sans avoir à tourner la tête. Bien entendu, ce n’est pas magique. Pour que ce soit efficace, il faut adopter une conduite active où la vérification dans les miroirs est très fréquente.

Est-il essentiel de regarder dans les angles morts?

Je crois fermement que la raison pour laquelle la plupart des conducteurs expérimentés ne font pas de vérifications dans l’angle mort c’est qu’au moment où ils ont commencé à conduire, il n’y avait pas de cours de conduite, il y avait beaucoup moins de trafic et la configuration des routes était telle que les changements de voies étaient plus rare notamment.

Aujourd’hui, avec le nombre de véhicules sur les routes et la complexification des manœuvres de conduite à faire quotidiennement, il est primordial de regarder dans les angles morts, idéalement en regardant par-dessus l’épaule

Autres articles